top of page

Le club Ethique-Lab du lycée Mariette a été sélectionné au niveau national pour présenter la réflexion des lycéens lors d’une journée organisée par le Comité Consultatif National d’Ethique à l'Assemblée nationale, le 22 mai prochain. La journée des lycéens du CCNE a pour objectif de prendre “la température” auprès de la jeunesse sur des sujets d’actualité afin d’éclairer les débats qu’ils entraînent. La thématique proposée cette année est “Intelligence artificielle et santé”.

Sujet proposé par les élèves du lycée : 

"Greffe : les promesses de l’IA contre la pénurie d’organes"

 

rein IA.png

En France, 27000 personnes sont en attente de greffe. Parmi elles, plus de 18000 patients attendent un rein, souvent depuis des années. En 2022, seules 5 494 greffes ont été réalisées. On constate que 20 % des patients perdent leur greffon au bout de 5 ans et le taux de survie du greffon rénal à 10 ans est d’environ 59 %. Le rejet est donc la première cause d’échec de greffe après une transplantation. Le nombre de facteurs pouvant expliquer le rejet d’un rein greffé est extrêmement important et difficilement cernable par le cerveau humain. Le Professeur Alexandre Loupy de l'Hôpital Necker a créé une intelligence artificielle qui permet de corriger 40 % des diagnostics erronés de rejet de greffe et de mieux orienter la prise en charge des patients. L'IA facilitant l’identification de la correspondance entre donneurs et receveurs contribue à réduire la pénurie d'organes. L’utilisation de l’IA dans le domaine de la greffe d'organes pose aussi des questions nouvelles en termes d’éthique et de risque : dépendance à l’automatisation, mauvais usage ou erreur liés à des données contaminées, priorisation de patients ou triage avec une vision clairement utilitariste…

  • Instagram
bottom of page